Le travail d’accompagnement s’effectue autour du Contrat d’Objectif Mensuel, c’est sur lui que s’étaye le suivi individualisé proposé au sein de nos structures d’hébergement.

Ce document est réalisé entre le résidant et son référent, puis signé avec le responsable de la structure. Il liste les différents niveaux de l’accompagnement pour le mois à venir, il sert de base d’échange, de réflexion et d’évaluation du suivi.

Il s’agit d’un engagement contractuel de la part du résidant, cela fait partie intégrante de son contrat de séjour.

Ce travail individuel s’organise autour de grands axes comme : l’emploi, l’accès au logement, les démarches administratives et la gestion du quotidien. Il s’articule autour d’entretiens et d’accompagnements divers.

Dans le cadre de ce suivi social individualisé, des objectifs sont donc fixés mensuellement en commun avec la famille, l’équipe de l’APLJM et lorsque cela est possible le référent social de secteur.


L’accompagnement social global des familles s’organise et s’articule aussi en partenariat avec les différents services qui peuvent répondre à leurs besoins.

L’équipe est amenée à effectuer avec les familles des démarches leur permettant ainsi de s’approprier la responsabilité de la construction de leur parcours d’insertion et d’aller vers la sécurisation de leur parcours social.

Pour l’équipe cela nécessite à la fois un questionnement de sa pratique professionnelle et un positionnement, de manière à ce que les familles puissent s’exprimer, au-delà de leurs besoins du quotidien.

Ce temps d’écoute à consacrer aux familles est indispensable; il est au centre de l’action socio-éducative. L’équipe travaille individuellement et collectivement afin d’offrir aux familles les conditions d’une écoute adaptée.

Ce travail d’évaluation des besoins avec les personnes hébergées autour de leur projet de vie a permis cette année encore, à la plupart d’entre elles d’accéder à un emploi ou à l’amorce d’une stabilisation sociale.

Selon nous, une insertion solide et durable ne peut se faire que dans la construction d’un suivi en concertation où chacun a sa place et où les choix d’accompagnement prennent sens.